top of page

Livres à lire : deux blogs littéraires à suivre

Dernière mise à jour : 5 déc. 2023

A la rencontre d’Eric Vernassière et Sélectrice


Que ce soit pour vos cadeaux d’anniversaire, de fin d’année ou pour vous faire plaisir, ces deux blogs vous donneront assurément les idées pour choisir les livres à lire, que ce soit dans les nouvelles parutions, parmi des classiques ou les auteurs moins connus ou oubliés. La découverte de leurs articles de blog sera déjà pour vous le début d’une aventure immersive au coeur d’une immense bibliothèque !



Livres à lire - Image par OlgaVolkovitskaia sur pixabay
Livres à lire ou à offrir

Une belle amitié littéraire


Ecrire et lire ne sont pas toujours des activités solitaires : lorsqu’on s’ouvre au partage, on y trouve de formidables occasions et des rencontres dans la vie réelle qui se révèlent infinies.


Aujourd’hui je vous présente Eric et Cécile, deux chroniqueurs littéraires dont le vaste et riche univers et les articles réguliers vous donneront assurément les idées de lecture qu’il vous faut.

A l’origine, ils faisaient partie d'un jury littéraire composé de huit fines plumes. Puis, ils continuèrent leur aventure durant cinq ans, sous le nom des « 8 plumes », blog littéraire hébergé par l'Express. Durant plusieurs années, ils y déposèrent ainsi leurs avis de lecture.

Eric est sans doute le premier chroniqueur professionnel que j’ai rencontré, d’abord virtuellement. Quelle ne fut pas ma joie lorsqu’il m’annonça qu’il acceptait de lire mon livre « La puissance des ordinaires » qui venait juste de sortir et d’en déposer son avis sur le site de l’Express ! 


Les huit plumes sur l'Express
Les huit plumes sur l'Express

Cette démarche témoigne de la grande curiosité et ouverture d’esprit d’Eric. Lecteur et auteur hyperactif, il cherche, se promène, fouille, étudie toutes les arcanes de l’édition d’hier et d’aujourd’hui pour vous faire découvrir à la fois les classiques historiques et contemporains mais aussi les perles rares, les éditeurs à suivre, les joyaux de la lecture. Et bien sûr, sa plume aiguisée et insatiable nous a aussi livré plusieurs romans qu’il faut découvrir et qui cristallisent sa passion pour l’histoire, la sociologie, l’humanisme, le mystère et l’aventure.


Car il faut souligner que les chroniques d’Eric sont des histoires à elles seules. Je vous mets au défi de ne pas avoir envie de les parcourir toutes une fois que vous en avez lu une et de courir chez votre libraire pour suivre ses traces !…


Depuis toutes ces années, depuis la parution de mon premier roman, notre passion des livres a nourri notre amitié et nous nous sommes rencontrés au fil des différents évènements littéraires : salons du livre Paris sur le stand de l’Express, et c’est à cette occasion qu’il m’a présenté les autres fines plumes qui composaient l’équipe de bloggeurs littéraires hébergés par l’Express, dont la discrète Cécile qui tient le blog « Sélectrice ». Un autre moment mémorable a été le salon des huit plumes pour fêter leur millème chronique.


Le salon des huit plumes
Le salon des huit plumes

Puis d’années en années, l’aventure s’enrichit, et Eric et Cécile ouvrirent leur propre site pour déposer leurs articles. Ce sont ces deux blogs littéraires de référence que je vous présente.


Deux blogs littéraires à suivre pour choisir vos livres à lire et pour le plaisir !




Voici comment Eric présente son blog :

« Blogueur pendant cinq années sur le blog « 8 plumes » hébergé par L’Express, ce blog indépendant s’inspire du célèbre débredinoir de Saint-Menoux, près de Moulins dans l’Allier, où l’on plaçait sa tête en s’exclamant : « Saint-Menoux, débredinez moi ! » pour devenir apaisé et enrichi. Le Bourbonnais-Occitan, que je suis, vous propose de vous promener avec moi pour vous enivrer de lectures et de découvertes culturelles en suivant les pas de celles et ceux qui prônent l’ouverture, la connaissance et la différence ! » Tout un programme, n'est-ce-pas ?


Le blog de Selectrice



Sélectrice, blog
Sélectrice, blog : Ars longa, vita brevis

Vous y trouverez ses chroniques dans les catégories :



Interview d'Eric Vernassière


Cette présentation ne serait pas complète si vous n'aviez l'occasion de passer quelques instants en compagnie d'Eric. Je vous souhaite d'avoir l'occasion d'échanger avec lui plus longuement car il est intarissable sur tous les sujets culturels, sociologiques, historiques et qui lui tiennent à coeur. Le partage de son immense culture est toujours un cadeau. Aussi, je vous invite à découvrir ce moment privilégié sous la forme d'une petite interview décalée, comme nous en avons pris l'habitude !


Vous trouverez le texte intégral de la rencontre retranscrit à la fin de cet article (surtout si vous voulez retrouver les multiples références culturelles semées par Eric au cours de ce rapide entretien :-).





Pour aller plus loin :


Suivez Eric et Sélectrice sur les réseaux sociaux, bien sûr !


Quelques liens

Chroniques par Eric Vernassière de mes romans (les chroniques des Huit plumes sur mes premiers romans sont en post face de "La puissance des ordinaires" et de "Poursuites".


Avant de nous quitter


Vous avez aimé cet article ?



N'hésitez pas aussi à visiter les autres pages du site  et du blog 



Merci et à bientôt !

pour la suite de nos aventures passionnées et passionnantes !


 

- Bonjour Éric. On va commencer tout de suite à faire ta connaissance ! Alors es-tu plutôt rouge ou noir ?

- Je suis plutôt noir, parce que je suis un passionné de romans noirs, qui sont liés à la fois aux actualités ou à l'histoire et avec un fond de roman policier ou de polar, par exemple la veine de Didier Daeninckx et même si la question est standhalienne, je suis quand même plus sur le noir que sur le rouge.


- Es-tu tout feu ou tout flamme ?

- Je suis plutôt flamme parce que pour ce qui me concerne la flamme c'est multiple en terme de capacité, de vocabulaire et ça retrace la flamme amoureuse, la flamme d'inspiration poétique ou romancière, c'est la flamme aussi par rapport à des aventures ou des perspectives ou projets alors que le feu se consume et la flamme elle est toujours.


- Es-tu plutôt classiques ou chemins de traverse ?

- Plutôt chemins de traverse : ils m'ont permis par exemple de te découvrir et de te rencontrer, ce sont des chemins de traverse qui m'ont permis de voir des auteurs un peu différents et qui ne sont pas forcément dans des cadres. En plus c'est un beau terme parce qu'à Lyon où je travaille et vis il y a ce qu'on appelle des traboules qui permettent de passer d'un lieu à l'autre sans qu'on nous repère et le même vocable à Saint-Étienne s'appelle traverse donc ça permet de traverser à la fois de passer d'une période à l'autre, d'un endroit à l'autre et puis aussi d'une source de réflexion à l'autre.


- Es-tu bouillon ou culture ?

- Alors là un peu des deux : culture parce que j'ai toujours besoin de découvrir des choses, des auteurs, des formes d'écriture et puis aussi des personnalités, des formes de créativité, besoin toujours d'être en respiration et en découverte et en volonté d'analyse de nouveautés, donc la culture comme tu le sais, c'est quelque chose qu'on partage, qui est vital et puis à la fois le côté bouillon c'est-à-dire le côté virevoltant, pas forcément structuré, pas forcément repérable, discernable, ça fait aussi parler de moi. Comme je le dis souvent et ça c'est un message de Cécile justement elle me dit : "tu es le seul qui est capable de parler de Nietzsche et de Baloo du Livre de la Jungle dans la même chronique !". Je crois que ça me résume bien !


- Bravo ! Et Bouillon de culture du coup ?

- Je connaissais plus Apostrophes que Bouillon de culture mais ce sont des émissions qui nous ont marqué et qui nous ont fait du bien dans une période où il y avait peut-être moins de chaînes mais il y avait quand même une qualité culturelle majeure.


- Sofa ou casino ?

- Je suis quand même plus sofa, je ne suis pas tellement quelqu'un qui est en permanence sur son canapé mais alors par contre le casino c'est quelque chose qui presque me ferait peur. Je suis pas du tout quelqu'un qui est flambeur, qui va risquer des choses en misant au hasard et je suis pas non plus casino au sens : le cérémonial, le fait d'avoir un vêtement qui soit très typé, on va dire "se mettre sur son 31", alors je suis plus sofa que casino, mais je suis pas non plus quelqu'un qui reste sur son canapé parce que j'ai toujours besoin d'être en effervescence, de bouger, de marcher, d'aller me promener, d'aller à différentes rencontres, j'ai besoin de voyages et j'ai besoin aussi de transmission. J'aime bien l'initiative, le fait d'être dans l'innovation, donc ça c'est une forme de prise de risque intellectuel, mais sur le plan d'une prise de risque au sens un peu flambeur ce que je peux comprendre, il y a des gens qui aiment bien, aussi ça permet de faire monter l'adrénaline, mais c'est assez loin de moi.


- Histoire ou série noire ?

- Un peu les deux ! L'histoire c'est fondamental, j'ai toujours besoin de replonger dans les histoires ou la grande Histoire pour faire pénétrer des petites histoires, mais aussi beaucoup de séries noires, c'est pour ça que les romans noirs des personnalités effectivement comme Jo Nesbø, comme Daenynckx mais aussi comme tous les Kurt Wallander, intègrent toujours l'histoire au sens et les épisodes vécus et la série noire. Donc vraiment un peu les deux mais s'il y avait à identifier quand même plus l'histoire parce que ça m'est nécessaire à la fois par rapport à des vécus personnels et familiaux mais aussi par rapport à un centre d'intérêt et je suis pas prof d'histoire, je suis prof de langue, mais par contre l'histoire est toujours nécessaire y compris dans la dans la littérature quand je parle de notamment à mes élèves de Shakespeare, Richard II va toujours replacer un contexte historique qu'ils ne connaissent pas beaucoup mais qui permet d'expliquer aussi certaines réalités, puis ça permet de mieux comprendre les réalités contemporaines. Richard II c'est un texte sur le rapport au pouvoir, ça date du 16e siècle mais on peut complètement le transformer et transférer aujourd'hui.


- Alors du coup tu as piqué notre curiosité sur l'histoire familiale, ça laissera un petit suspense... bon je vais quand même tenter : culture ou culturisme ?

- Je fais attention à moi et j'aime bien le sport, la natation notamment, mais par contre je suis quand même plus culture que culturisme et même si je fais du fitness, c'est plus on va dire pour l'entretien de forme que pour des pectoraux ! Mais en tout cas, la culture, oui elle fait partie de ma vie, essentiellement la littérature et aussi tout ce qui est cinématographique. J'ai un peu moins la connaissance musicale même si j'essaie. J'ai un un de mes amis vraiment proches qui est un passionné d'opéra et un passionné de musicologie. De mon côté, références audiovisuelles aussi puis beaucoup beaucoup beaucoup d'art, notamment tout ce qui est art pictural et contemporain. L'histoire familiale en référence notamment au métayer du Bourbonnais et dans Morts en débit, c'est plus quelque chose qui m'intéressait : parler des engagements, de personnes qui sont allées dans des dérives mais aussi ont vécu avec des tas de choses qui pouvaient les inciter à être sur ces dérives et à la fois essayer d'être sans jugement mais de replacer les contextes et de revoir comment placer l'histoire à ce moment-là et c'est aussi des choses qui sont applicables aujourd'hui, quand on voit certains engagements, on va dire totalitaires, de personnes y compris en France, ben ça veut pas dire qu'il faut accepter, mais il faut essayer à la fois d'analyser et puis essayer de donner des pistes pour que les gens s'en écartent si c'est possible.


- Je voulais aussi parler d'engagement en ce qui te concerne parce que ta vie en fait est un engagement.

- Oui un engagement dans plein d'activités, à la fois culturel par l'écriture, par mon métier puis j'ai aussi un peu d'activité syndicales pendant quelques années. La communauté, la notion de partage, se transmettre aussi nos pistes, nos réflexions, ce partage culturel et d'animation et puis de relation sociale est nécessaire et j'essaie de faire en sorte que Debredinages, le blog littéraire, soit aussi un instant de partage de façon à faire en sorte que ce qui est écrit dedans ou décrit dedans permette à des personnes soit de s'aventurer dans la chronique en disant "bah tiens est-ce que ça m'interpelle, est-ce que j'ai envie de suivre ses pas, ou alors éventuellement de mettre des avis qui soient divergents" même si ce que dont je parle c'est rarement des choses qui sont liées à des actualités, on va dire je parle d'assez peu de bestseller, assez peu de tête d'affiche, mais par contre c'est de faire découvrir autre chose, notamment comme ce que tu as écrit ce sont des choses qui m'ont touché, et donc j'aime bien parler de choses comme ça pour qu'on puisse avoir des moments de transmission qui soient un peu différents des réseaux habituels qui parlent toujours un petit peu des mêmes et qui ont un peu trop d'entre soi.


- Tu dis que ton rôle c'est de nous montrer les chemins de traverse que tu empruntes et tu le fais très bien. Rien que lire tes chroniques des fois bon on a envie de tous les acheter évidemment mais comme on ne peut pas c'est dejà genial de lire tes coups de cœur.

- Oui (sur le blog on trouve) des coups de coeur ou analyses quand le coup de cœur est moins présent et puis des ouvertures sur des univers assez différents. Je peux parler d'un livre qui a été édité récemment sur les textes d'Amerigo Vespucci, parler aussi de de ton talent dans l'Albatros, parler du dernier Astérix et puis de parler dans des manuscrits retrouvés de Céline, d'un texte trèspeu connu qui est une chanson de geste et qui est ni plus ni moins un roman celtique, comme si c'était un roman bardique, comme si on était sur des rapports, on va dire moyenageux, et ça ce sont des univers très très multiformes mais ça m'intéresse parce que on sait notamment que Céline est une personnalité très contestée et avec des engagements qui sont effectivement redoutables par contre quand on a retrouvé des manuscrits sur une légende celtique, personne n'aurait nié ce type d'inspiration, et quoi qu'il écrive, on voyage.

- J'invite donc tout le monde à aller lire ton blog pour faire ce type de découverte et n'hésitez pas à contacter Eric par l'intermédiaire de son blog "Debredinages", si vous avez envie de continuer cette conversation avec lui !

- Tout le monde sera bienvenu.


- Merci beaucoup Éric.

- Merci beaucoup également Laurence, le meilleur à toi et merci aux personnes qui vont nous écouter et au plaisir de partager ensemble.



Avant de nous quitter


Vous avez aimé cet article ?



N'hésitez pas aussi à visiter les autres pages du site  et du blog 



Merci et à bientôt !

pour la suite de nos aventures passionnées et passionnantes !


Posts récents

Voir tout

4 Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Eric Vernassiere
Eric Vernassiere
Dec 06, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

Merci infiniment, chère Laurence, pour ce très bel article à plusieurs étages ; amitiés vives. Éric

Like
LABBE Laurence
LABBE Laurence
Dec 09, 2023
Replying to

Merci beaucoup Eric pour ce temps d'échange qui a permis aussi de nous voir.

Like

Guest
Dec 04, 2023

Toujours aussi passionnant. Bravo pour ton blog, tu as vraiment trouvé ta "formule" pour mon plus grand plaisir et, j'en suis sûre, celui de tes happy followers.

Like
LABBE Laurence
LABBE Laurence
Dec 09, 2023
Replying to

Merci beaucoup, c'est un grand plaisir de partager tout cela avec vous tous

Like
bottom of page